Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Articles récents

Le retour

16 Février 2018

La rougeur maligne

sur le bout de mon sexe programme

le retour à la question de l’éjaculation poétique.

Celle-ci se pose telle-quelle ;

un miroir rond l’accueille.

Le miroir signe car il renvoie le regard,

infatigable mouroir

la puissance entre l’exactement inerte,

la ressemblance exactement inerte.

Le miroir reflète le mouroir

et la plus profonde des conjurations serait, peut-être

que ce poème reflète mon corps.

 

2015

Lire la suite

Publié depuis Overblog

16 Février 2018

 

Quand je bégaye j’aime ça je trouve ça agréable, genre cool. sais pas trop. sais pas trop le mot qui va sortir. tu te jettes pas. tu flaires le truc sais pas trop t’attends t’attends le monde t’attends sais pas que tu sais pas tu sais bien toi tu sais bien /A/ mais t’es illuminé au milieu d’une mandorle et puis ça sort d’un coup

(les bègues c’est la limpidité sensuelle

)

 

Merde chiasse fait chier le mot il est brisé

 

Un bègue il parle dans sa langue il parle dans l’intérieur il exprime momentanément sa peur

Un bègue il s’excuse jamais

Un bègue c’est moi moi MMMM>>>>MMMMM>>>>MMMMMM>>>>OI

                       

Faut pas s’excuser faut pas dire j’arrive pas à rapper je suis désolé j’arrive pas à faire

                                                   votre rap

                                                   votre langue

                                                   ma langue elle est l’après-midi d’hier

                                                  ma langue elle agrège la salive pour le crachat

                                                  ma langue elle vous emmerde bien profond 

 

 

Quand je bégaye j’aime ça, je trouve ça agréable

Je suis pas handicapé je suis dans l’insurrection de la langue glaçée

Ca patine pas non non non ça se vaut ça se dit ça s’explique

                                               

 

                                    Bègue le chanteur c’est lui le vrai mélomane

                                                                                    il attend

                                                                                                le bon moment

                                                                                                           pour ouvrir sa grande gueule

Lire la suite

Publié depuis Overblog

12 Février 2018

j’ai tourné les cartes

elles étaient rouges des deux côtés

 

il fallait se glisser jusqu’à l’outrage

après réflexion j’ai tagué le mur

 

netteté est le porche où meurent des enfants

porté dans le sac

 

je veux que ton visage s’éloigne de ma peur

comme un oiseau s’envole du bord effilé de la nuit

 

sinon rien advient par soi-même

que le recours à la poésie lyrique ou performative

après réflexion j’ai tagué le mur

il fallait se glisser jusqu’à l’outrage

 

dans les jupes du mot genèse.

Lire la suite

Sans titre

10 Février 2018

Je veille depuis le toit

m’amèneront-ils leurs œufs ?

 

j’ai tué des oiseaux qui jouaient

 

j’ai considéré la matrice songeante

et je me suis fait condor

Lire la suite

Un poème et son double

10 Février 2018

à la lueur

presque limitée,

une existence

 

les mains parlent juste

ou ce n’est pas ça

des choses

des choses bombardées de silence

des choses bombardées de silence me confinent à l’exil

 

à la limite

presqu’une ligne

le penser

passe

 

passe à travers

faute de mieux

 

faut-il que je me courbe ?

 

et si oui que ramasserais-je ?

des ombres

des cyprès attachés à la terre

 

/

 

version poésie contemporaine :

 

les recours

au statut juridique

sont des états de pensées ambiguës.

 

Car rien ne pèse sur la guitare des approximations.

 

 

 

quelque chose comme

du personnel administratif

 

fait acte de présence à la fête de Dominique

dit le gisant

 

prétérition : mais il est où dom ?

 

quelqu’un vient du soleil.

Lire la suite

Geste pour une femme

10 Février 2018

gare aux mots

dit-elle

ils ont un fil

ils te couperont la langue

 

jusque-là la lumière fêtait ses irrégularités

et je ne savais pas le cap

je ne savais pas

je ne savais pas pourquoi je ne savais pas le cap

je jetais mon corps dans la neige brune

que plafonnait la mer

et je n’avais rien à dire

rien à défendre

 

et le palais était bouillant

 

de spectacles

de parties maudites

alimentant mon silence

 

la mort dans un sac plastique

dans le grand sac conditionné

le discours à perte

 

un emblème un slogan

relie l’Argentine et la France

gare aux mots

dit-elle

ils ont un fil

ils te couperont la langue

 

 

Lire la suite

Délire

8 Février 2018

Les continents

S'entrechoquent

Et se délitent.

Et fatalement,

C'est un choc,

Je meurs si vite.

 

2011

Lire la suite

LA MENDIANTE FOLLE

8 Février 2018

LES CHEVEUX ELLE PART

REVIENS

CHEVEUX SALES

ELLE DEMANDE

LES BOTTES LES SOUS-BOTTES

ELLE ENTRE DANS

L'épicerie

ALI NE VA PAS FAIRE

D'ELLE LA VEDETTE DE

MON POEME

TOUJOURS, TOUJOURS

DEDANS

DANS LE DEDANS DU MANGÉ

MAINTENANT

A L'EXTERIEUR, ELLE EST

C'EST UNE PURE

EXTÉRIORITÉ

ELLE S'ARRETE

ELLE RAMASSE

ELLE REGARDE

LA BOUTIQUE

ELLE PART

ELLE PART

JE SUIS ROUGE

MES YEUX

MES YEUX ROUGES

ELLE PART

JE NE LA VOIS PLUS

ENFIN...

 

2012

Lire la suite

Ici

8 Février 2018

J’ai étudier le comportement des pierres

Seulement

Il était tard le ciel dégoulinant de folie

Et elles se faisaient des serments

L’une a dit si l’eau s’en mêle

                        de l’or surgira de moi

 

 

Elles se promettaient des parties du monde

L’autre déclara Hier voyez-là ! demain

                        du clavecin elle écoute

                        le bois surhumain

            et songeuse ne se doute

            qu’un fruit d’or tombe en sa main

 

Ensuite j’ai questionné la plus réservée

Celle qui ne disait rien

Elle m’a transformé :

 

L’accès à l’indépendance est rythmé

                        / Beck /

 

fév 2018

Lire la suite

Publié depuis Overblog

8 Février 2018

La pârôle

 

                  P         R                    I                      S                                E 

 

       

                                DANS    LE  RÉEL LE RÉÉÉÉLL LE RRRRRRÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉLLL

 

2014

Lire la suite
<< < 10 20 30 40 50 60 70 71 72 73 74 > >>